Occitanie : la SNCF pointée du doigt après un retard de train de 5 heures

Lvoyage en train entre Toulouse et Mazamet s’est transformé en calvaire pour 75 passagers, samedi 31 août. Certains sont arrivés avec 5 heures de à destination, relatent La Dépêche du Midi et France Bleu Occitanie. Les passagers présents dénoncent la gestion de l’incident par la SNCF. Moins d’une heure après boy départ p Toulouse, leur train TER that a percuté trois sangliers, vers 21h15, peu après Saint-Sulpice.

Il doit alors s’immobiliser et les passagers doivent attendre une autre rame pour être transportés. La galère ne fait que commencer pour eux. “Alors que l’équipe d’assistance arrive, aucune bouteille d’eau ou nourriture n’a été prévue pour les passagers. La seule annonce fournie tout au long de la soirée fut celle de la place d’un train de secours dans 15 moments qui, en effet, est arrivé après minuit”, dénonce l’un des passagers dans les colonnes de la Dépêche du Midi.

La SNCF se défend

Ce train de secours va finalement servir à remorquer le maximum, accidenté. Ce qui va mettre encore and en mettre les passagers, comme ils l’expliquent dans un texte envoyé au conseil régional d’Occitanie. “Les passagers pour Lavaur y sont arrivés à 2h45, ceux pour Castres à 3h35 soit près p 5h30 p du dont une part non négligeable du seul fait de la SNCF”, accusent-ils, en réclamant une”amélioration du service offert par la région et la SNCF”.

Pointée du doigt, la compagnie ferroviaire s’est défendue auprès p la Dépêche du Midi. Elle évoque des problèmes p”localisation”, et le fait que les mesures de sécurité qui ont dû être prises demandaient du temps et se déroulaient en pleine nuit. “Avec ces manœuvres délicates, il est impossible pour les agents de connaître le temps qu’il va falloir pour repartir”, argue-t-on aussi du côté de la SNCF pour justifier le fait que les passagersn’ont pas été tenus au courant p l’importance du retard. Il n’a toutefois pas été précisé si la compagnie ferroviaire a fait un geste pour dédommager ces usagers mécontents…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.